• Expositions passées

    Portrait d'une ville sous contrainte

    29 mars 2007 > 5 mai 2007
  •  
    accueil > Fondation > Expositions passées > 2007 > Portrait d'une ville sous contrainte
    • envoyer à un ami
    • Imprimer

    Le projet de cette exposition est de mettre en relation deux types d'écriture : l'image et les mots. Savoir lire les mots, savoir lire les images… Des artistes, photographes et écrivains, travaillent ensemble à créer des fictions.

    Claudine Capdeville et Jacques Jouet

    Claudine Capdeville photographie la ville de Toulouse, elle photographie la présence des mots dans la ville, elle donne à lire, en image, une ville.
    Jacques Jouet lui répond en écrivant la ville. Jacques Jouet est écrivain. Il fait partie de ce cercle littéraire appelé l'Oulipo, créé par l'écrivain Georges Perrec.
    Les écrivains de l'Oulipo écrivent en jouant avec les règles très contraignantes de la grammaire, de l'orthographe français et jouent avec les mots de manières ludiques et brillantes.
    Une « lecture » de la ville de Toulouse sera donc ici proposée au visiteur.

    Chantal Vey

    Chantal Vey est photographe; elle présente des portraits photographiques de gens à partir d'un objet, chez eux.

    Rachel Defay-Liautard
    Rachel Defay-Liautard est écrivain. En rencontrant des gens dans la rue, elle dresse des portraits troublés où se mêle le texte d'un livre les ayant marqué et leurs paroles propores.

    Des portraits poétiques de toulousains se dessinent ainsi dans la combinaison des mots et des images. Portraits créés par un lien passant de la rue (le lieu de la rencontre et de la visibilité) à l'intime (le lieu de la création et de la découverte).

    Portrait d'une ville - Stanislas Amand et le projet hors les murs de la Fondation (Érika Bolle, Pauline Hisbacq, Nathalie Clavel, Jean-Louis Curtil, Daniel Laborde)
    Autre contrainte de création : le regard de l'autre. Stanislas Amand et cinq photographes ont, pendant une année, travaillé chacun à une série photographique évoluant en fonction du regard des autres. Là encore, lieux de la ville : nocturne, entre deux, touristique, vacante …, cette évocation large de la cité répond à une règle du jeu stricte : la photographie est le résultat d'un travail d'auteur (chaque série est l'univers d'un individu) et se construit par le regard des autres (chaque série est le résultat du regard photographique d'un groupe).
    Des textes relatant cette expérience accompagneront cette exposition.

    photographie: chantal Vey

  • FONDATION D'ENTREPRISE ESPACE ÉCUREUIL POUR L'ART CONTEMPORAIN - 3 PLACE DU CAPITOLE - 31000 TOULOUSE
    Tél. 05 62 30 23 30 - contact(at)caisseepargne-art-contemporain(.)fr
    Ouverture du mardi au samedi de 11h à 19 h 30 et le premier dimanche du mois de 15 h à 19 h 30. Entrée gratuite