Éric Rondepierre

Le photogramme est la matière première du plasticien Éric Rondepierre. Le photogramme, c'est une image de cinéma, une des 24 images qui s'animent en une seconde sous nos yeux de spectateurs. C'est une image que nous ne voyons pas, car jamais figée sous notre regard. Éric Rondepierre nous rend visible l'invisible du cinéma : les annonces, les amorces, nous rend visible l'accident cinématographique : les noirs, les lésions... De cet autre point de vue sur l'image mouvante, Éric Rondepierre nous fait voir une nouvelle image, fixe et plastique, qui interroge autrement la re-présentation.
Denys Riout, commissaire de l'exposition

Collaboration avec la cinémathèque de Toulouse dans le cadre du festival Zoom arrière du 3 au 15 mars.