ET L'ODEUR DU JASMIN. (09-10-2022)

Véronique Glover prend des photographies autour de différents thèmes de prédilection : les ciels ; la nuit ; les lieux d'exposition, plus précisément des espaces qui ne ressemblent pas à ce qu'ils sont ; de films de cinéma, de la télévision et des photographies ou des films de famille. Toutes ses photos sont floues, un flou maîtrisé, parfois même un flou créé. Elle travaille autour du défilement des images : à travers une fenêtre ouverte de voiture, un écran de télévision qui diffuse un film. Le flou lui permet d'échapper à la réalité. Le traitement de la couleur a une place également importante dans son travail. Depuis toujours, elle est attirée par les couleurs chaudes, le rouge, notamment. La redondance de celle-ci crée une harmonie chromatique dans son travail.

Une fois cette matière récoltée, Véronique Glover recadre la photographie afin de n'en prélever qu'un ou plusieurs fragments. Elle rentre dans les images au travers de gros plans. Ce processus entraîne aussi l'anonymat de ses photos prises dans un cercle privé, dans son quotidien. Après la transformation de ses photos, Véronique Glover range, classe dans des petites boîtes.

Ces petites boîtes que l'on retrouve comme contenant pour la médiation. Elles sont remplies d'anecdotes, d'entrées thématiques autour du travail de Véronique Glover.

Vous pouvez retrouver tous les textes ici.