JUN NGUYEN-HATSUSHIBA (01-03 2014)

EXPOSITION DE JUN NGUYEN -HATSUSHIBA (01-03 2016)

D'autres outils de médiation ici et ici

Tirer un fil

Les courses de l'artiste originaire du Vietnam tracent sur les cartes des villes qu'il arpente, par l'intermédiaire d'une montre GPS, des motifs liés à leur histoire. 

C'est la question de la cartographie dans l'art contemporain qu'abordera la rencontre Tirer un fil. A quelle fin les plasticiens font-ils appel à cet outil, qui s'il change de support ces dernières décennies, ouvre depuis toujours la porte à des territoires fictifs ou à des fictions dans les espaces réels ?

Marina ABRAMOVIC and ULAY, The Lovers, The Great Wall Walk, 1988, performance
Francis ALŸS, Sometimes Making Something Leads to Nothing, 1997, vidéo de performance
Stanley BROUWN, This way brouwn, 1962, dessins
Robert FILLIOU, parcours d'exposition de la Galerie Légitime (plan de Benjamin Patterson), 3 juillet 1962, dessin
Hamish FULTON, The Crow Speaks, 1986/1991, sérigraphie
Regina José GALINDO, ¿Quién puede borrar las huellas?, 2003, performance
Mona HATOUM, Roadworks, 1985, photographie
Yves KLEIN, série des « Anthropométries », années 1960, performances et toiles peintes
LABORATOIRE STALKER, Planisfero Roma, 1995, impression sur polyester
Richard LONG, Walking a Line in Peru, 1972
Low Water Circle Walk. A 2 days walk around and inside a circle in highland Scotland Summer, 1980, photographie
Jun Nguyen-Hatsushiba, Breathing is Free: 12,756.3 Chicago Microscope (self-portrait) 88.5km.   2010, vidéo, 6 min.
Dennis OPPENHEIM, Annual Rings, 1968, photographie et plan
ORLAN (Or-lent), Marche au ralenti dite au sens interdit, 1968, photographie
Lucy et Jorge ORTA, Antarctic Village - No Borders, 2007 et Antartica Word Passport International Delivery Bureau, 2009, performance
Mathias POISSON, « carte subjective », 2003, dessin
Mathias POISSON et Alain MICHARD, visuel d'une Promenade blanche, 2009, performance
Kasuo SHIRAGA, Sans titre, 1957, performance et toile peinte
Hendrik STURM, GR®2013, le théâtre dit Marlène Dietrich, 2013, photomontage
Jeremy WOOD, Meridians, 2005, impression sur coton (8,5 x 1,5 mètres)