collège Chaumeton, L'Union (31)

COLLEGE GEORGES CHAUMETON, L'UNION (31)
Professeur : Hélène CARBONELL, Arts Plastiques
Niveau : Classe de 4ème3

Pistes de réflexion :
• Utiliser la carte comme point de départ à un projet de mise en mémoire de lieux et de souvenirs.
• Mêler différents points de vues et différents modes de représentation d'un lieu : le lieu schématisé sur la carte, le lieu photographié et le lieu raconté.
• Garder une trace d'événements passés, tenter de les restituer grâce à une collecte d'images et de récits.
• Mettre en scène des expériences singulières et les partager grâce à une projection vidéographique.

Proposition de travail :
“Notre collège va être détruit dans les années qui viennent. Il sera rayé de la carte, et reconstruit sur site. Cette destruction entraînera la disparition des lieux que vous connaissez, fréquentez, aimez, ou au sein desquels vous avez vécu des moments particuliers. Identifions sur le plan du collège les lieux qui vous sont chers et collectons vos souvenirs.”

Références :

Concernant l'image fixe et rapport au lieu : Daniel Buren (installation de cadres dans le paysage), Nadar (La première photogaphie aérienne, 1858), Edward Hopper, Jeff Wall, Martin Parr.
Concernant la mise en mémoire : Christian Boltanski, Sophie Calle, Doug Aitken, Pierre Huyghe (Chantier Barbès-Rochechouart, Paris, 1994).
Concernant le mélange d'images fixes et d'images en mouvement : Tony Oursler, Pierrick Sorin, Pipilotti Rist
+ Artistes de l'exposition : Didier Béquillard, Marie-Pierre Duquoc, Jean-Luc Moulène, Mathias Poisson, Till Roeskens & Marie Bouts

Situations d'apprentissage :
Dans un premier temps :
• Réflexion préalable sur les lieux que les élèves aiment, fréquentent, auxquels ils sont attachés au sein du collège.
• Recherche et identification de ces lieux sur un plan de l'établissement.
• Prises de vue photographiques. Chaque élève de la classe prend une photographie du lieu dont il a envie de garder un souvenir.
• Travail des images sur ordinateur : mêler l'image photographique et l'image du plan. Faire se superposer les deux représentations, mixer deux “réalités” du lieu.
• Impression des images ainsi modifiées et collage sur un support d'1m2.
• Constitution d'une mosaïque d'images fixes servant de support à la projection vidéographique.

Dans un second temps :
• Prises de vue vidéographiques, les élèves se filment : ils racontent, miment, se mettent en scène face à la caméra. Implication du corps de chacun, qui relate son attachement particulier au lieu qu'il a choisi.

Dans un troisième temps :
• Montage vidéo effectué avec l'aide d'un professionnel.
• Superposition des trois strates d'images : le plan, la photographie et l'intervention filmée de chaque élève grâce à la projection vidéo.
+ Présentation de la démarche d'artistes plasticiens en classe.

Réalisation exposée :

“La carte de nos souvenirs”