Collège Clémence Isaure, Toulouse

Etablissement : College Clémence-Isaure
Professeur : Valérie Ambroise Artiste intervenant : Caroline Pandelé
Elèves volontaires : 6emes/5emes/3emes

Pistes de réflexion :
Se questionner sur le territoire revient à s'interroger sur son environnement proche immédiat : échelle, dimension, occupation de l'espace, circulation, parcours, arrêt, errance, communication.
Volonté de se préoccuper de la ville, de son identité : une zone a été clairement définie, celle d'un lieu d'habitation et de circulation qui nous invite à entrer et à passer.
Définir les caractéristiques de la ville : zone urbaine, commerçante, industrielle, quartier des affaires, habitation, banlieues.

Proposition de travail : "Un après-midi en ville"
Se projeter dans l'espace urbain : percevoir la ville aux travers d'instants privilégiés.
Imaginer et aménager une ville idéale, investir un espace avec les immeubles constitués et les gens qui l'animent.
Créer une zone édulcorée (couleur, situation, atmosphère, lumière) inspirant un temps suspendu.
Le support de communication utilisé est l'enveloppe : expression d'un voyage, d'une correspondance, détourné pour réaliser des volumes.

Situation d'apprentissage :
Au travers de différentes œuvres d'artistes : les notions de zoom, de mesure-zone-quartier-limite et de délicatesse-fragilité-effacement-trace ont été privilégiées.
Travail individuel :
Des enveloppes collectées ont été dépliées, retournées, décorées selon des contraintes graphiques couleurs/formes/outils et reformées pour en faire des immeubles.
Travail collectif :
Sélectionner, regrouper et agencer les différentes constructions ainsi constituées afin de mettre en place un espace urbain idéal. Découpage de quartiers (couleurs, matières, caractéristiques autres).
Créer un parcours dans la ville : proposer une animation dans l'espace ville (jeu d'échelle, d'éloignement, de point de vue, déplacement).
Elaborer des story-board : mettre des personnes en situation dans l'espace de la ville.
Prises de vue photographique : les personnes s'aventurent dans la ville, se perdent, les points de vues se multiplient, transforment le lieu.

Réalisations exposées :
Un film nous invitant à une déambulation singulière dans un territoire fantasmé, celle "d'un après-midi en ville" diffusé en boucle sur une télévision et une sélection de 8 story-boards, tirage photographique 30x45 cm.