Lycée Raymond Naves - Toulouse

LYCÉE RAYMOND NAVES –TOULOUSE (31)
Professeur : Hervé CLERCQ-ROQUES, Arts Plastiques
Niveau : 1 classe de seconde (option facultative Arts Plastiques)

Pistes de réflexion

Rendre visible la perception individuelle d'un lieu.
Confronter des démarches artistiques, approches et interprétations singulières.
Le lieu réel, le lieu représenté, imaginé.
Organiser l'espace de l'oeuvre, présentation et représentation.
Appréhender l'espace urbain dans ses formes, ses couleurs, ses matières.
S'interroger sur l'évolution d'une ville, dans le temps et l'espace.
Traduire par des moyens plastiques adaptés l'expansion de la ville.

Proposition de travail

Espace vécu, perception individuelle et représentation collective
Après la visite de l'exposition Topos, et une analyse des démarches et des œuvres présentées, un premier travail individuel a été donné en classe. Il consistait à traduire la perception vécue d'un lieu, d'un espace, ou d'un parcours par des moyens plastiques appropriés à sa sensibilité au lieu.

Dans un deuxième temps, il restait à trouver comment passer d'une perception individuelle à un travail collectif. La cohésion du projet imposait, à minima, de se choisir un référent en commun,lieu, espace, ou parcours. Pour élargir le territoire que nous partageons tous, le lycée, nous avons pensé à effectuer un parcours ensemble dans le nouveau quartier qui jouxte le lycée, la ZAC Borderouge. Ce parcours se faisant en ouvrant les yeux sur la plasticité des espaces aménagés : formes, couleurs, matières… La photographie et les croquis ont permis une collecte d'éléments plastiques, d'images ; matériau qui devait nous servir de point de départ à l'élaboration de la production commune.

Pour témoigner de cette ville en devenir, en expansion, le principe du collage a été retenu. Parodiant son mode d'expansion, son caractère composite, contrasté, non homogène, il se fonde sur le rapprochement d'éléments étrangers. Ainsi, les images, ce matériau récolté, étant utilisées d'abord par chaque élève, découpant deux images pour les associer dans une recherche plastique. Puis chaque module fabriqué individuellement étant ensuite confronté aux autres pour composer, de proche en proche, un quartier en expansion. Le choix de ne pas prédéterminer un support et format initial suggère le mode de croissance du quartier. Pour dépasser l'image et ses deux dimensions, l'idée de multiplier les plans est venue renforcer celui-ci.

Situation d'apprentissage
Visite de l'exposition Topos, à l'Espace Ecureuil, puis réflexion en classe à partir de documents visuels et sonores (photos et vidéo) : les pratiques artistiques, la singularité des œuvres : partis pris, choix et démarches, le processus créatif.
La mise en question du réel dans ses représentations.
Expression plastique de la perception d'un lieu, choix de langages plastiques appropriés à une volonté d'expression.
Expérience commune : Parcours d'un espace à l'affût de sa plasticité, collecte de traces utilisables, croquis, prises de vue, matières.
Passage d'une pratique individuelle à une pratique collective.
Composition collective à partir des modules créés.

Réalisation exposée
« Ça bouge à Borderouge ! », collage en expansion