COLLÈGE GEORGES CHAUMETON

ETABLISSEMENT : COLLÈGE GEORGE CHAUMETON – L'UNION (31)
Enseignante : Hélène Carbonell, Arts Plastiques
Niveau : 4ème

Pistes de réflexion
• L'univers domestique s'invite au collège : brouiller les frontières entre espaces privé et public.
• Envisager le corps comme un médium d'expression artistique : se mettre en scène et jouer avec les codes vestimentaires habituels.
• La performance et la trace de celle-ci : les outils numériques utilisés comme moyen de témoigner d'un événement éphémère, mais également comme une possibilité de re-création, de ré-écriture.
• L'art et la vie, la fiction et la réalité : quelles frontières ?

Proposition de travail
Le lundi 8 Avril 2019, une Pyjama Party a été organisée dans la salle d'Arts Plastiques. La classe de 4ème5 est à l'origine de cet événement. Les élèves du collège ont été conviés à une fête costumée, à laquelle ils devaient se présenter en pyjama et chaussons. Ce moment festif a donné lieu à une captation vidéo, qui a été réalisée (prises de vue et montage) par les élèves de la classe.

Références
Nous avons travaillé autour de la performance et de l'utilisation du corps comme outil artistique.
Nous avons abordé les œuvres de Marina et Ullay Abramovic, performances mettant en scène un couple d'artistes. Nous nous sommes intéressés à ORLAN et à l'utilisation du corps comme médium et support d'une expression artistique en soi.
Nous avons également découvert les One minute sculptures d'Erwin Wurm, qui brouillent les frontières, avec humour, entre l'art et la vie, mais qui questionnent également, dans de récentes expositions, les statuts du créateur et du spectateur.
Enfin, nous avons évoqué les camouflages de Liu Bolin, ainsi que l'économie de moyens avec l'œuvre Monster de Douglas Gordon.

Situation d'apprentissage
Plusieurs situations d'apprentissage ont été mises en place autour de ce travail de performance :
Nous avons commencé par de petites mises en scène prenant appui sur la phrase « Une sculpture avec mon visage ».
Puis nous avons impliqué la totalité du corps avec l'incitation suivante : « Je suis présent mais on ne me reconnait pas ».
Ces deux exercices ont permis aux élèves de prendre en considération le fait que le corps peut faire œuvre. Des images photographiques ont été réalisées, de façon à garder une trace, imprimée et consignée, de ces expérimentations. La pyjama party est venue en conclusion à ces recherches plastiques, clôturant la séquence de travail de façon festive.

Réalisation(s) exposée(s)
Vidéo « Pyjama Party ».