Collège La Châtaigneraie - Latronquière (46)

COLLEGE LA CHATAIGNERAIE - LA TRONQUIERE (46)
Professeur : Audrey LEGRANG, Pierre JOCKEY, Lettres Modernes, Jérémie Fauré, Arts Plastiques
Niveau : classes de 5ème, 4ème et 3ème

Pistes de réflexion
• Construire un projet collectif en décloisonnant les classes, les niveaux et les disciplines du collège.
• Considérer le hasard et accepter le projet d'un autre comme une incitation et un matériau
• Matérialiser l'idée de collection, de série et de répétition en interrogeant les relations du texte à l'image.
• Expérimenter les principes et techniques surréalistes.
• Choisir une présentation, une organisation qui puisse mettre en scène le parti-pris fortement soumis au hasard et à l'inconscient.

Proposition de travail
Selon le principe du cadavre exquis surréaliste, réaliser une image qui fait suite au dessin de Jean Le Gac, "le peintre a disparu" œuvre initiale de la collection "les cadavres sont exquis".
Pratiquer le dadaïsme en découpant des mots dans des sources diverses, rétablir collectivement la syntaxe initiale et intégrer la production obtenue aux images en fonction des échos fournis par le hasard.
Faire tourner les propositions obtenues à d'autres élèves ou groupes d'élèves (autres discipline, classes et niveaux possibles) pour réaliser une seconde suite.

Références :
Francis Picabia, René Magritte, Dora Maar, « Le Dictionnaire abrégé du surréalisme », Tristan Tzara, Manifeste de dada, « Pour faire un poème dadaïste », Appolinaire, « Calligrammes », divers Haîkus, Raymond Hains, le street art.
La collection "Les cadavres sont exquis" et plus particulièrement Jean le Gac, « Le peintre a disparu » et le texte en suivant de Maryline Desbiolles

Situation d'apprentissage
• Présentation et réflexion sur des œuvres surréalistes et de la collection de la fondation.
• Découverte et pratique de l'écriture automatique et collective en accordant la primauté de la construction syntaxique sur la construction sémantique.
• Initiation à une littérature en marge des codes habituels.
• Questionnement sur l'intérêt d'une œuvre collective : pourquoi décloisonner les classes, les niveaux, les disciplines? Accepter d'abandonner et de confier sa réalisation.
• Prise en compte de la contrainte d'un matériau initial (image ou texte) en expérimentant différentes techniques : empreintes d'images, variations d'image avec la photocopieuse, peindre par soustraction (grattage, ponçage des couches de peinture précédentes).
• Utilisation du langage comme une matière plastique et poétique
• Réflexion collective avec la classe de 3ème : comment présenter le travail en visant une cohérence qui puisse faire "sens"? Choisir des extraits, matérialiser l' idée de collection et de répétition engendré par le hasard, organiser une présentation qui accepte le désordre.

Réalisation exposée
« Le tourbillon » , techniques mixtes.