IUT Paul Sabatier - Toulouse

DEPARTEMENT INFORMATION-COMMUNICATION
IUT A Paul Sabatier (Université Toulouse 3)
Professeurs : Emmanuelle LAMBERT, enseignante en Arts contemporains et graphisme
Mariane POULANGES, enseignante en Langage de l'image filmique
Jérémie POULANGES, intervenant en Production audiovisuelle
Niveau : DUT 1ère année en Information-Communication : options Gestion de l'information et du document (Gido) et Communication des organisations (Com).
Projet commun en audiovisuel et arts plastiques (32 groupes de 3 étudiants en moyenne).

Pistes de réflexion
En arts plastiques :
• Questionnement sur l'objet : sa réalité matérielle et sensible, ses évocations de sens / significations et ses multiples représentations.
• Notions abordées : série, répétition de l'objet / du motif, accumulation / juxtaposition, collection / saturation ; détournement, dénaturation, déconstruction de l'objet.
• Expérimentations de l'objet comme outil de création (trace, empreinte), exploration des qualités plastiques de l'objet (couleurs, formes, matières et textures) et expérience des gestes / gestuelles qui lui sont associés.
En audiovisuel :
• Réflexion à partir de la notion de cinéphilie : le cinéphile accumule, il collectionne, fait des listes, il entretient un rapport fétichiste au cinéma, il parle de « film cultes » et dresse à sa façon des autels pour ses acteurs et auteurs favoris.
• Réflexion sur la place de l'objet au cinéma : accessoire, élément de décor, ressort du scénario, objet-signe, métonymie, métaphore : y a-t-il une place pour la pure présence de l'objet au cinéma ?


Proposition de travail
• Faire l'expérience d'un processus de création (par des manipulations de matériaux), passant par un déconditionnement ou une déconstruction de l'objet, pour aller vers une recréation imaginaire (avec ou sans projet d'usage). Réflexion sur l'émotion et la dimension symbolique autour de l'objet, et la relation au désir : de mon désir / de non désir.
• Travail de recherche graphique / typographique sur le nom de l'objet pour servir de titre au projet vidéo.
• Choisir un objet, dresser une liste d'extraits de productions audiovisuelles (films de fiction, doc, pub, jeux vidéo…) et imaginer un mashup (film de montage et de collage) à partir de ces extraits. Déterminer dans ce film une place pour l'objet réalisé en graphisme.

Situation d'apprentissage
• Visite de l'exposition Banalités de Martine Camillieri et visionnage du DVD de la Fondation Espace Ecureuil. Réflexion sur la place de l'objet dans nos sociétés de consommation.
• Apports théoriques : De l'objet dans l'art, à l'art dans l'objet, avec illustrations artistiques : cubisme, DADA, surréalisme, pop'art, nouveau réalisme, et artistes contemporains.
• Autour des objets choisis : recherches par groupes, en atelier ou en studio de montage.


Réalisations exposées
« L'objet de mon / non désir »
Projection de l'ensemble des courts-métrages vidéo sur un seul écran, le principe consistant à redoubler la sensation d'accumulation et d'objet de culte collectif : chaque mashup comporte un plan de la réalisation plastique.
Installation d'une sélection de réalisations plastiques.