collège Castelnouvel

LYCEE : Castelnouvel, Léguevin (31)
Enseignants : Sophie Rogister et Hervé Galliez
Niveau : PSP, classe Préparatoire Socio Professionnelle

Pistes de réflexion
• Hors champ.
• Rupture d'échelle.
• Lumière/Obscurité : (light painting).
• S'effacer individuellement : voir sans être vu (camouflage, masques).

Proposition de travail
Faire émerger la notion de discrétion/indiscrétion auprès d'un public porteur d'un handicap qui rend poreux les limites de l'intime : la crise d'épilepsie, invisible, provoque l'abandon, le relâchement du corps dans l'indiscrétion la plus totale, car incontrôlable quand elle surgit. Les élèves ont travaillé sur les artistes proposés par Quentin Jouret, sur le masque, photos et assemblages : paravent qui dissimule, rend discret et permet une certaine indiscrétion pour observer sans être vu.

Références
Norman Rockwell.
Duane Hanson.
Slinkachu.

Situation d'apprentissage
L'importance du hors champ : Il nous place comme spectateur de l'événement. Quel effet cela a-t-il sur nous ?
Malaise face à cette situation ?
Que donne-t-on à voir avec le l'insignifiant ?
Le masque : derrière les apparences, qui sommes-nous ? Discrets, secrets.
A quelle place est le spectateur : Voyeur, indiscret ?

Réalisations exposées
« Discret/indiscret », Série de photographies et un assemblage.
Un baiser exposé, poésie du silence, éloge du camouflage, un regard voyeur et des masques.