collège Les Portanelles

COLLÈGE : Les Portanelles, Lautrec (81)
Enseignante : Annabelle Deliage
Niveau : 4ème

Pistes de réflexion
• La disparition : Comment témoigner de la présence passée d'un objet tout en le faisant disparaître ?
• La trace : comment le rendre visible alors qu'il n'est plus là ? comment rendre compte de son passage ?
• La présentation : Comment assembler toutes les traces afin de créer une unique production ? Comment composer sur un support qui s'étend verticalement ?

Proposition de travail
Séance 1
Incitation : « Ils y étaient, ils n'y sont plus ».
Contrainte : les éléments proposés ne doivent pas être présent sur votre production finale. Objet à faire disparaître : végétaux (feuilles, branchages, pailles, écorce, etc.).
Séance 2
Incitation : « Discrète, notre production se fond dans le décor ».
Contrainte : une unique production qui ne s'impose pas.

Références
Gyotaku, art traditionnel japonais de l'empreinte de poisson, XVIIIème siècle.
Matsumoto Elichi, photographies à Nagasaki dans les décombres d'une base militaire. Le corps a disparu dans l'explosion, mais l'ombre est restée. Arman, peinture d'empreintes, 1972.
Erwin Wurm « Dust Pieces », 1990-1993.

Situation d'apprentissage
Présentation de l'exposition « L'art de la discrétion ». Projection d'un extrait vidéo de cinq minutes réalisé lors de l'installation des productions dans la fondation et étude du plan de l'exposition.
Observation, analyse et débat autour des œuvres présentées dans la valise itinérante.
Lancement de la séquence « Ils y étaient, ils n'y sont plus ».

Réalisation exposée
« La forêt des disparus ».