Collège Emile Zola

Collège Emile ZOLA, Toulouse
Professeur : Sophie SAINT-MARTIN
Niveau : dispositif ULIS

Pistes de réflexion de l'enseignant

Les élèves qui fréquentent le dispositif ULIS ont des emplois du temps très morcelés, à chaque heure de cours, des élèves vont et viennent dans la classe. Ils partagent leur temps entre des inclusions dans les classes d'enseignement général, des soins à l'extérieur de l'établissement et des temps avec moi au sein du dispositif ULIS.
Au travers de notre participation au projet « Nature en marche » j'ai cherché à favoriser la cohésion du groupe et à aider les élèves à faire des liens entre les savoirs. Aussi, il était nécessaire que ce projet ait un caractère transdisciplinaire : la SVT et l'EPS ont ainsi été invités à côtoyer les arts plastiques !

Incitations propositions, comment faire entrer les élèves dans la tâche ?

Le travail en botanique autour de la reconnaissance des arbres, la visite de l'exposition « Minimal Nature » et la réception de la valise pédagogique itinérante ont été les éléments déclencheurs des phases de création plastique.

Références

Arts plastiques :
Richard Long, (Four days circles, 1994 et Cercle de pierre, 1980)
Sabine Delcour (Cheminements, 2005-2007)
Mathias Poisson (Comment se perdre sur un GR, Agence touristique)

Littérature :
Anne Brouillard (L'orage, 2008 / Voyage, 1994 / Promenade au bord de l'eau, 1996)
Mitsumasa Anno (Loup y es-tu ?, 1996 / Ce jour-là, 1978)

Danse contemporaine :
Régine Chopinot, Végétal, 1995

Situation d'apprentissage et déroulés des séances

Après avoir réalisé un travail de terrain en botanique au Jardin des plantes autour de la reconnaissance des arbres, les élèves sont allés visiter l'exposition « Minimal Nature » à l'Espace Ecureuil.
Suite à cela, nous avons accueilli l'exposition itinérante, point d'entrée dans une démarche de recherche et de création.
Afin de donner des pistes de création aux élèves, nous avons réalisé plusieurs sorties au jardin des plantes dans le but de collecter des idées, des objets, des sons, des images, des mouvements,… Parallèlement à cela, un travail de recherche chorégraphique est venu alimenter la production plastique.
Les élèves ont imaginé une balade sensorielle entre 7 arbres du jardin des plantes : le magnolia à grandes fleurs, le désespoir des singes, le calocedrus decurrens, le plaqueminier du Japon, le ginkgo biloba, le hêtre pleureur et le cèdre du Liban.

Réalisation finale

La réalisation finale comporte 4 pièces et fait appel à la vue, au toucher et à l'ouïe du spectateur.
La promenade sensorielle peut commencer !