Ecole Soupetard

ECOLE MATERNELLE ARIANE SOUPETARD - TOULOUSE (31)
Enseignants : Cécile COHEN
Niveau : moyenne section

Pistes de réflexion de l'enseignant

- Passer d'un espace vécu à un espace imaginaire
- Explorer le macro espace, le méso espace et le micro espace puis passer de l'un à l'autre (à l'aide de différents médiums : photographies, dessin, figurines, maquettes)
- Etre attentif à son ressenti, à ses sensations
- Quelle place et quel espace ?
- Créer un espace imaginaire porteur d'émotions.
- S'intéresser à la perception sensible de l'espace créé.
- Transformer des matériaux, les mettre en scène.

Incitations, propositions, comment faire rentrer les élèves dans la tâche

La mise en projet de la séquence est de permettre une rencontre sensible avec différents espaces aux élèves. Les phases de vécu ont toutes étaient suivies de phases de recherches puis de verbalisation.
L'objectif final de la séquence est de créer des espaces (toujours accessibles aux élèves et manipulables par eux) qu'ils peuvent regarder où dans lesquels ils peuvent déplacer de petites figurines en fonction de leur besoin. Ils vont pouvoir créer leur propre bois, celui qui correspond à leurs envies, à leurs besoins. Certaines bois-boîtes se prêtent plus à la rêverie, d'autres au jeu… Il s'agit de les inclure entièrement à la vie de notre classe. Les bois-boîtes vont les accompagner.

Situation d'apprentissage et déroulé des séances

Recherche plastique autour de différents espaces et de leur rencontre sensible sur laquelle s'appuie de manière transversale un travail langagier.
- Vivre différents espaces : un bois puis un verger. Observer la nature, faire attention aux sensations éprouvées par son corps, aux odeurs, aux couleurs…
- Travail de recherche basé sur des dessins d'observation et des dessins d'imagination. Recherche sur les caractéristiques de ces espaces (arbres rangés, alignés). Mise en mot du vécu.
- Visite de l'exposition : les « bois » d'artistes. Chaque groupe d'élèves choisit un point de vue de l'exposition que l'on photographie. Ils doivent d'abord se mettre d'accord puis justifier leur choix. Puis travail individuel, chaque élève dessine l'œuvre qui l'a le plus touché.
- Réflexion sur les espaces, leur ressenti. Réexploitation d'un vécu collectif et des travaux issus de la visite.
- Recherche sur les bois que l'on souhaite créer et pourquoi. Sollicitation de leur imagination, développement des capacités d'expression.
-Exploration et manipulation des matériaux. Puis choix.
-Création des bois-boîtes. Production en volume. Travail collectif nécessitant coopération et écoute.
-En parallèle, lecture d'albums de littérature jeunesse abordant le thème du bois. Mise en regard des différents supports ( les albums, les œuvres, les représentations d'œuvre, les bois présents dans la nature…). Après les différentes étapes : présentation de représentations de bois d'autres artistes (Eva Jospin, Klimt, Hartman…)

Réalisation finale

7 bois-boîtes : Le bois coloré, le bois qui fait peur, le bois qui pousse, le bois doux et froid, le bois qui fait du bruit, le bois mou, le bois en bazar.