COLLEGE GABRIEL SEAILLES - MME MAATOUGUI

COLLEGE GABRIEL SEAILLES, VIC-FEZENSAC (32)
Professeur : Sophie Maatougui, Arts Plastiques
Niveau : une classe de 6ème

Pistes de réflexion


• Elaborer un projet qui questionne la limite poreuse entre abstraction et figuration.
• Considérer le hasard comme matériau, se l'approprier.
• Conserver la trace d'un geste et d'une matière éphémère et mouvante comme témoignage d'une perception.

Proposition de travail


• Vous accumulerez peu à peu des masses mousseuses sur un support dans le but de fixer l'image d'un objet en traçant son contour, au gré de vos paréidolies (sortes d'illusions d'optique).
• La nature de votre production finale sera sous la forme d'un stop-motion qui vous permettra de fixer la progression et le mouvement de vos formes (cela signifie qu'il va falloir capter par la photographie chaque étape de votre travail).
• Contrainte : l'aspect mouvant/volatile/éphémère de la matière mousse fera partie intégrante de votre travail.

Références


• Emilie FAIF, oeuvres de l'exposition « Tu sais, c'est vivant. »
• Caitlind BROWN, Cloud, 2012, sculpture interactive composée d'ampoules, à l'occasion de la Nuit Blanche à Calgary (Canada)
• Auguste RODIN, La danaïde, 1889, musée Rodin
• Frank GEHRY, œuvres à la Fondation Louis Vuitton, 2014 au Jardin d'acclimatation de Paris

Situations d'apprentissage


• Conception d'un carnet de voyage en classe, comme point de départ du projet : définitions de mots-clés qui permettront de préparer la visite de l'exposition (distinction sculpture/bas et haut-relief/installation).
• Visite de l'exposition « Tu sais, c'est vivant. » où les élèves ont pu s'approprier leur carnet de voyage : réalisation de croquis d'oeuvres, prises de notes, témoignage et expression des ressentis, réflexion autour des antonymes figuration/abstraction et inerte/vivant → autour d'un échange oral, émergence du mot « nuage », lié à son aspect et sa forme changeante et instable.
• Présentation du phénomène de perception nommé « paréidolie » puis travail de groupe autour de la proposition de travail.
• Réalisation des stop-motions sur postes informatiques : initiation au montage photographique à l'aide du logiciel Windows Movie Maker.
• Réflexion autour du dispositif de présentation : établir une corrélation entre vidéo (image animée) et travaux graphiques (image fixe).

Réalisation(s) exposée(s)


« rêveries aléatoires », installation vidéo