COLLEGE GEORGES BRASSENS - RAINHO CEBOLA

COLLEGE GEORGES BRASSENS, MONTASTRUC-LA-CONSEILLERE (31)
Professeur : Rute RAINHO CEBOLA, Arts Plastiques.
Niveau : 4ème 1, atelier d'arts plastiques.

Pistes de réflexion


• Les motifs dans la nature : répétition & prolifération
• S'inspirer des motifs existants dans la nature de manière à créer des formes en reliefs ou en creux.
• Réflexion sur les possibilités plastiques issues des jeux de transformation des formes par la multiplication. On voit la répétition comme un processus de construction, comme un fondement de l'œuvre : motif, variations, répétition
• Élaborer un projet collectif de manière à construire une séquence d'images montrant la transformation, la progression d'un paysage.
• Articulation des motifs obtenus par la répétition de formes de façon à créer des paysages composés de différents éléments.


Proposition de travail


Création de nouvelles formes grâce à la répétition, en agençant la forme de départ par des jeux de symétrie/juxtaposition/superposition.
La multiplication introduit l'idée de continuité, de répétition, de rythme pour convertir un élément dans un autre. Ainsi, la même forme renvoie à l'idée que ces répétitions rendent l'image unique.
Par la création répétitive d'un geste et motif, les élèves produisent de nouvelles formes.
Les travaux des élèves mettent ainsi en valeur les caractéristiques plastiques du vivant et son caractère prolifique dont la perception peut constamment être renouvelée.
Les élèves ont pu exploiter une forme de manière à construire de nouvelles formes, de se concentrer et de comprendre qu'à travers la reproduction, la multiplication et la répétition de la forme de départ, une nouvelle forme avait été créée.

Le développement de ce projet redéfinit également le rapport au temps de la réalisation, par la construction d'une séquence d'images qui reflète la transformation du paysage.

Cette transformation, d'un paysage naturel vers un paysage urbain, est mise en évidence par le double dispositif de l'agamographe de Yaakov Agam utilisé pour exposer les travaux.

Par ce mécanisme, les travaux interagissent et se dévoilent au spectateur par les mouvements de déplacement qu'il réalise autour d'eux.

Références


• Emilie Faïf, « Paris New-York », sculpture textile, 2010
• Gustav Klimt, « L'Arbre de Vie », fresque, 1905-1909
• M. C. Escher, « Métamorphosis II », xylogravure, 1939
• Yaakov Agam, Aménagement de l'antichambre des appartements privés du Palais de l'Elysée pour le président Georges Pompidou, 1972 – 1974
Situations d'apprentissage
• Comment peut-on construire des images en utilisant un élément répété, comment peut-on exprimer le déroulement d'une action à travers une séquence d'images ?
• Comprendre la différence entre une image unique et une image multiple.
• Comprendre les caractéristiques d'une forme pour qu'elle soit facilement reproduite.
• Expérimenter les variations de la même forme de manière à créer différentes compositions.
• Comprendre comment l'articulation des images peut induire une progression.
• Prendre en compte le déplacement du spectateur de façon à mettre en évidence la transformation du paysage.


Réalisation(s) exposée(s)


« Marques du temps » – techniques mixtes