COLLEGE MONTALEMBERT LES MARISTES - MME ARDIT

COLLEGE MONTALEMBERT-LES-MARISTES
Professeur : Katrine Ardit, Arts Plastiques.
Niveau : Classes de 5éme / 4éme

Pistes de réflexion


• Construire un projet collectif en relation à la fois avec la rencontre des élèves de 4ème et avec les lycéens venus d'Australie puis l'atelier arts-plastiques de la classe de 5ème E.
• Considérer les papiers, tissus, conserves et rideaux lamelles récupérés comme matériaux plastiques à part entière ayant une dimension poétique.
• S'approprier les objets et tissus récupérés, les matérialiser en tant qu'éléments cohérents dans le sujet de la cascade.
• Faire émerger le sens du projet par une première scénographie au CDI.
• Mettre en évidence l'idée art décoratif par l'utilisation de matériaux festifs.
• Réflexion sur une mise en valeur de la scénographie d'origine par une autre idée d'installation au sein même de la fondation d'art contemporain de la Caisse d'Épargne.

Proposition de travail


Après avoir visité l'exposition d'Émilie Faïf, les élèves des deux groupes venus (un groupe d'une classe de 5ème et un groupe d'une classe de 4ème accompagnée par des élèves venus d'un lycée australien) ont fait des propositions pour permettre l'installation finale faite par l'atelier des 5ème.
L'intérêt général a été la représentation du paysage dans sa dimension onirique mais aussi une réflexion écologique.
Il a été aussi de voir le lien qui peut exister entre arts plastiques et design.
Enfin, la question de la scénographie a été capitale dans ce projet.

Références


Art contemporain & paysages paradisiaques :
• Les oeuvres d'Emilie Faïf
• Visualisation des expositions proposées par Crystal Palace dans une vitrine au 7 place du Parlement à Bordeaux (exposition de Cyril Hatt, Winshluss, Hippolyte Hentgen)
• Les œuvres de Claes Oldenburg tel que le Giant BLT de 1963.
• Visualisation de photographies représentant les cascades de Mitchell Falls, petit paradis isolé dans le Mitchell River National Park, dans l'Ouest de l'Australie. (Visualisation faite durant l'intervention des élèves venus d'Australie)

Situation d'apprentissage


• Présentation et réflexion sur l'oeuvre d'Émilie Faïf.
• Question du statut de l'œuvre : de la démarche artistique de l'artiste et des lieux différents ou celle-ci l'amène à se trouver, de la galerie d'art à la vitrine il n'y a qu'un pas.
• Les images et leurs relations au réel : dialogue entre l'image et son référent « réel » qui est source d'expressions poétiques, symboliques, métaphoriques, allégoriques ; elle met en regard la matérialité et la virtualité.
• Question de la scénographie de la cascade au CDI et à la fondation CE. Le rapport à l'espace qui oblige une scénographie différente de par les contraintes de l'espace donné et le public qui devra s'y trouver : le vide et le plein, les verticales et les horizontales mises en place.


Réalisation(s) exposée(s)


« La sirène sous la cascade »