LYCÉE ST-SERNIN - MME PACAUD

LYCEE ST-SERNIN-TOULOUSE (31)
Professeurs : Véronique PACAUD, Arts Plastiques, Séverine SCHERZER, Lettres Modernes.
Niveau : premières L Arts plastiques (20 élèves), classe d'accueil (16 élèves de différents pays : Japon, Portugal, Maroc, Pérou, Sri Lanka, Portugal, Brésil).

Pistes de réflexion


• Construire un projet collectif par groupe de 6 élèves issus des deux classes; échanger par le dessin, par la langue française et anglaise autour de l'art.
• Cla : A partir de la visite de l'exposition d'Emilie Faïf : travail sur la subjectivité : écriture de textes poétiques et/ou narratifs en langue maternelle, puis française.
• Cla : recréer l'univers d'Emilie Faïf par les mots et la voix.
• Recherches et esquisses collectives communes aux deux classes.
• Présentation de techniques diverses, de dispositifs de présentation (choix définitif de mobiles).
• Travailler uniquement à l'aide des techniques imposées formant une sorte de seconde « peau » (air, dentelle, fer, plastique 3D, cellophane/scotch, papier de soie/calque).
• Aborder plusieurs thématiques : corps/paysage, rêve/réalité (symbiose, hybridation).
• Appropriation et évocation de la légèreté, de la poésie, de la transparence.
• Jeux de variations des échelles (miniature, échelle humaine…)
• Faire émerger une installation collective, par un dispositif d'exposition.

Proposition de travail


En tenant compte du travail d'Emilie Faïf sur le corps et le paysage, sur le rêve et la réalité, concevoir des îles flottantes avec des techniques bien distinctes et sous forme de mobile, exprimant poésie, légèreté et transparence.

Références


Artistes dont les œuvres sont liées aux techniques imposées :
• Christo et Jeanne-Claude, Anich Kapoor, Max Streicher, Peter Gentenaar, Caroline Saul, Marielle Genest, Nick van Woert, Soo Sunny Park, Darla Wood, Karla Black, Ludwika Ogorzelec, Monika Grzymala, NumenFor Use, Fu Yong N, Bennett Battaile, Hildur Bjarnadottir, Charles Clary, Annet Couwenberg, Janet Echelman, Carson Fox, Edward Mayer, Benedict Radcliffe, Alexander Calder, Cedric Leborgne, Jaume Plensa, Hélène Bert, Claudine Drai, Maryse Dugois, Nathalie Boutte, Iris Van Herpen, Takahiro Iwasaki, Charles Simons, Avatar, Miyazaki, Noocosmogonie, Reinhard Krug


Situations d'apprentissage


• Présentation et réflexion sur les œuvres d'Emilie Faïf à la fondation Espace Ecureuil.
• Analyse des différentes thématiques abordées par l'artiste (l'imbrication, l'excroissance, le sculptural, la géologie, la mollesse, l'invasion, la vie, les contes de fée, les variations d'échelle, la poésie, les émotions).
• Elèves de cla : écriture de textes littéraires en langues maternelles puis en français à partir d'une œuvre d'Emilie Faïf. / Mise en voix et appareillage texte/œuvre.
• Elèves arts plastiques spécialisés: analyses d'œuvres d'Emilie Faïf et études comparatives (avec la littérature, le cinéma)
• Constitution de groupes de 6 élèves (3-4 Premières arts plastiques et 2-3 classes d'accueil).
• Réalisation de plusieurs croquis (pistes de réflexion) et mise en commun : constitution de l'esquisse finale. / Cla : A partir du travail littéraire, création des esquisses et présentation.
• Mise en place des ateliers par choix et contraintes des matériaux imposés. Présentation d'artistes utilisant les techniques désignées.
• Répartition des tâches par groupe de travail.
• Réalisation d'un système de suspension, d'éclairage, de liens adaptés aux contraintes techniques.
• Questionnement sur l'intérêt d'une œuvre collective : pourquoi décloisonner les classes, les niveaux, les disciplines ? Accepter d'abandonner et de confier sa réalisation.
• Photographie des projets individuellement puis réflexion sur une présentation collective de l'installation.
• Evaluation du travail par groupe et par répartition des tâches.


Réalisation(s) exposée(s)


« Les îles flottantes » : six mobiles suspendus à l'aide de fils de nylon et jeux d'éclairage.